Résultats de recherche

28-11-2007

28 novembre : froid

Donnie Wanner Solitude Lu : http://filledelautomne.unblog.fr/2007/11/25/solitude/ La solitude dans la vie courante, au milieu de tout le reste et qu’on ne remarque presque pas, mais qui fait souffrir.

Posted by Jean dans Blogs à part..., Photos | 5 commentaires

12-10-2007

Montboucons

A la moindre sollicitation de ma mémoire, le domaine des Monts-Boucons dresse son toit de tuiles presque noires, son fronton Directoire, qui ne datait sans doute que de Charles X, peint en camaïeu jaunâtre, ses boqueteaux, son arche de roc. La maison, la petite ferme, les cinq ou six hectares qui les entouraient, M. Willy […]

Posted by Jean dans Auteurs | 2 commentaires

23-09-2007

Marguerite Duras (1914-1996) : Ecrire

Jean-Paul Legaré : Un air d’automne Lu : La solitude est toujours accompagnée de folie. Je le sais. On ne voit pas la folie. Quelquefois seulement on la pressent. Je ne crois pas qu’il puissent en être autrement. Quand on sort de soi, tout un livre, on est forcément dans l’état particulier d’une certaine solitude […]

Posted by Jean dans Note de lecture | Pas de commentaire

17-09-2007

83) Solitude – Yves Brillon

par quel triste automne l’arbre fut-il dépouillé elle coule coule la rivière l’eau passe trépasse et s’use la pierre je suis seul face à mon regard seul avec ma peine sauvage qu’il me faut apprivoiservent souffle de vent fraîcheur entre les branches vertes odeurs fanées qui doucement doucement se dispersent où sont les aurores où […]

Posted by Jean dans Poésies | 4 commentaires

08-07-2007

52) Charles Baudelaire (1821-1865) : Le « Confiteor » de l’Artiste

Fraîcheur marine d’Isabelle Szlachta Que les fins de journées d’automne sont pénétrantes! Ah! pénétrantes jusqu’à la douleur! car il est de certaines sensations délicieuses dont le vague n’exclut pas l’intensité; et il n’est pas de pointe plus acérée que celle de l’Infini! Grand délice que celui de noyer son regard dans l’immensité du ciel et […]

Posted by Jean dans Poésies, Toiles | 4 commentaires

15-04-2007

François-René de Chateaubriand (1768-1848) : René

La solitude absolue, le spectacle de la nature, me plongèrent bientôt dans un état presque impossible à décrire. Sans parents, sans amis, pour ainsi dire seul sur la terre, n’ayant point encore aimé, j’étais accablé d’une surabondance de vie. Quelquefois je rougissais subitement, et je sentais couler dans mon cœur, comme des ruisseaux d’une lave […]

Posted by Jean dans Paroles de solitaires, Textes | Pas de commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...