Archives pour la catégorie 'Extrait'

05-04-2017

Dominique Barbéris :

Quand je la remonte, certains soirs d’hiver, et qu’un sentiment de solitude me saisit, ce sentiment des îles, cette impression confuse d’être « loin », accrus du vide des maisons désertées, je sais qu’il reste « un endroit où aller » qu’il suffit de pousser une porte pour trouver, harmonisés dans un léger fond sonore et dans l’odeur du papier frais, la présence humaine et celle des livres – l’une et l’autre si nécessaires.

J’éprouve alors au plus juste le sens profond, et consolant de la littérature, le sentiment qu’elle pourra toujours me sauver.

Posté par Jean dans Extrait | Pas encore de commentaires »

29-03-2017

Jean Giono (1895-1970) : Les vraies richesses

64-125 giono-[La foule] est comme une solitude. Mais elle est une solitude qui ne vous appartient pas, inféconde ; une solitude qui est séparation et non pas union du meilleur de l’esprit à travers les distances, une solitude qui n’est pas harmonie et divin concert, mais le silence total de l’âme par étouffement.
Et tout ce qu’on a dit sur la poésie et le pittoresque de cette foule n’est que battements de flancs et balivernes. C’est comme la chanson de cet ouvrier de la carrière de grès, là-haut dans la montagne. Ce soir qu’il est saoul il chante La Tosca, mais avant-hier il était couché dans le grand pré, dessous le col de Biache, et il imitait le chant des cailles, et les cailles s’y trompaient. (1937)

Posté par Jean dans Extrait | Pas encore de commentaires »

22-03-2017

Chritine Gonzalez

Gonzalez-

@gwenenuts

Posté par Jean dans Extrait, Twitter | Pas encore de commentaires »

15-03-2017

Ascanio Condivi : L’Œuvre littéraire de Michel-Ange

LXII. — Dès sa jeunesse, Michel-Ange s’était adonné, non seulement à la sculpture et à la peinture, mais encore à tout ce qui se rattache à ces arts. Il s’y livrait si studieusement qu’il finit par s’isoler longtemps du commerce des hommes, ne pratiquant que le moins d’amis possible. Les uns, par là, le jugèrent orgueilleux, les autres bizarre et fantasque. Aucun de ces vices n’était sien ; mais, comme on l’a vu chez des hommes supérieurs, l’amour de la vertu et le continuel exercice des arts valeureux le faisaient solitaire et se complaire si bien dans son isolement que la compagnie des hommes, non seulement ne le contentait pas, mais lui déplaisait même, comme si elle eût troublé sa méditation. Il n’était jamais moins seul que lorsqu’il était solitaire, ainsi qu’accoutumait de dire le grand Scipion.

Posté par Jean dans Extrait | Pas encore de commentaires »

01-03-2017

David Foenkinos : La Tête de l’empoi

J’ai cosulté mon téléphone: je n’avais aucun message. C’est à cela que servent les téléphones portables, à se rendre compte que personne ne pense à vous. Avant, on pouvait rêver que quelqu’un cherchait à vous joindre, à vous parler, à vous aimer. Nous vivons maintenant avec cet objet qui matérialise notre solitude…

Posté par Jean dans Extrait | Pas encore de commentaires »

22-02-2017

Gilles Lagardinier : Ça peut pas rater

64-145

Posté par Jean dans Extrait | Pas encore de commentaires »

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...