Archives pour mars 2017

31-03-2017

Meurtre sur une île déserte – 1993

64-130 bugliosi-Été 1974. Palmyre, un atoll perdu au milieu de l’océan Pacifique. Au mouillage, un splendide voilier, le Sea Wind. Mac et Muff Graham ont décidé de passer là quelques mois en amoureux. Mais bientôt ils voient arriver un vieux rafiot, le Lolae. A bord, Jennifer et Buck, deux marginaux qui fuient la police.
Mac et Muff, Jennifer et Buck… Deux couples que tout sépare et qui vont devoir se côtoyer, jour après jour. Méfiance, jalousie… Quelque temps plus tard, le Sea Wind, repeint et débaptisé, fait son entrée dans une baie de Hawaii. A bord, Jennifer et Buck. Que sont devenus les Graham ?
Quand, des années plus tard, on découvre sur une plage de Palmyre un crâne et des ossements humains, la police inculpe Buck et Jennifer. Pour assurer sa défense, Jennifer choisit Vincent Bugliosi. Un défi pour ce ténor du barreau : peut-on innocenter un suspect que tout accuse ?

Posté par Jean dans Île déserte, Insularité, Livres, Roman | Pas encore de commentaires »

29-03-2017

Promenade sur la plage…

IMG_3295

Posté par Jean dans Photos | Pas encore de commentaires »

29-03-2017

Jean Giono (1895-1970) : Les vraies richesses

64-125 giono-[La foule] est comme une solitude. Mais elle est une solitude qui ne vous appartient pas, inféconde ; une solitude qui est séparation et non pas union du meilleur de l’esprit à travers les distances, une solitude qui n’est pas harmonie et divin concert, mais le silence total de l’âme par étouffement.
Et tout ce qu’on a dit sur la poésie et le pittoresque de cette foule n’est que battements de flancs et balivernes. C’est comme la chanson de cet ouvrier de la carrière de grès, là-haut dans la montagne. Ce soir qu’il est saoul il chante La Tosca, mais avant-hier il était couché dans le grand pré, dessous le col de Biache, et il imitait le chant des cailles, et les cailles s’y trompaient. (1937)

Posté par Jean dans Extrait | Pas encore de commentaires »

27-03-2017

Voyage …

IMG_3319

Posté par Jean dans Photos | Pas encore de commentaires »

26-03-2017

Prieuré de la solitude

64-126 prieuré

Posté par Jean dans Etiquette | Pas encore de commentaires »

25-03-2017

L’homme seul est inquiet

64-113 science&vie840En groupe, on réagit mieux que seul ; de nombreuses observations sur des mammifères ou des oiseaux montrent que le temps moyen passé par un individu à surveiller ce qui l’entoure diminue en même temps que la taille du groupe augmente.

Deux chercheurs de l’Institut de biologie de l’université de Fribourg, en Allemagne, se sont demandé si on pouvait aussi appliquer cette loi à l’homme.

L’étude a été effectuée… dans deux restaurants universitaires. A partir de l’observation de 821 sujets formant des groupes de cinq au maximum, on a constaté que le temps passé à surveiller l’entourage était toujours plus élevé chez les garçons que chez les filles et, dans les deux cas, décroissait bien avec l’importance du groupe. C’est ainsi que l’étudiant solitaire regarde autour de lui pendant 17,8 secondes par minute, tandis que l’étudiante n’en utilise que 16,5. Pour les groupes de trois, on obtient 6,7 et 5,8. Pour les groupes de cinq, le temps passé est très réduit : 3 et 2 secondes seulement, par minute.

On peut conclure de cette étude que l’homme possède des comportements « reliques » rappelant les époques où il pouvait à tout moment être attaqué par un prédateur. Certains chercheurs soutiennent très fortement que dans les restaurants, les individus isolés préfèrent s’installer le dos au mur et que ceux qui se trouvent par exception au centre, passent encore plus de temps en surveillance.

Mais les auteurs eux-mêmes font état d’une autre interprétation. Plus on est nombreux, plus on est occupé par le groupe et moins on dispose de temps pour surveiller les abords. Cependant, la concordance avec les résultats obtenus en observant les animaux, donne à réfléchir.

[p. 78]

Posté par Jean dans Psychologie | Pas encore de commentaires »

24-03-2017

Henning Mankell : Les chaussures italiennes – 2006

64- mankel

A soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus depuis une décennie sur une île de la Baltique avec pour seule compagnie un chat et un chien et pour seules visites celles du facteur de l’archipel. Depuis qu’une tragique erreur a brisé sa carrière de chirurgien, il s’est isolé des hommes. Pour se prouver qu’il est encore en vie, il creuse un trou dans la glace et s’y immerge chaque matin. Au solstice d’hiver, cette routine est interrompue par l’intrusion d’Harriet, la femme qu’il a aimée et abandonnée quarante ans plus tôt. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient juste de recommencer.

Le temps de deux solstices d’hiver et d’un superbe solstice d’été, dans un espace compris entre une maison, une île, une forêt, une caravane, Mankell nous révèle une facette peu connue de son talent avec ce récit sobre, intime, vibrant, sur les hommes et les femmes, la solitude et la peur, l’amour et la rédemption.

Posté par Jean dans Insularité, Livres, Roman | Pas encore de commentaires »

23-03-2017

Jakub Schikaneder : Solitude – 1908

64- Jakub Schikaneder

Posté par Jean dans Toiles | Pas encore de commentaires »

22-03-2017

Chritine Gonzalez

Gonzalez-

@gwenenuts

Posté par Jean dans Extrait, Twitter | Pas encore de commentaires »

20-03-2017

Agnès Audras : une immense solitude

64- une-immense-solitude

http://www.agnesaudras.com/

Posté par Jean dans Photos | Pas encore de commentaires »

18-03-2017

Désert

IMG_3316

Posté par Jean dans Photos | Pas encore de commentaires »

17-03-2017

Paul Zumbiehl : Un atoll et un rêve -1986

64-128 Zumbiehl- Ah, vivre sur une île déserte ! Fuir la ville, le bruit, les soucis, et paresser au soleil, là où la mer est toujours verte et le ciel toujours bleu…
Ce rêve, Paul et Danièle l’ont réalisé. Ils ont tout quitté pour s’installer sur Ahunui, un atoll inhabité de l’archipel des Tuamotu. Un anneau de corail de six kilomètres de diamètre. Au centre, le lagon. Autour, le Pacifique. Noix de coco; crabes géants et poissons multicolores… Le paradis !
Aventure, certes, mais minutieusement préparée : nos deux rêveurs sont des réalistes qui ne comptent pas vivre d’amour et d’eau salée. Cultiver des huîtres perlières, planter des arbres fruitiers, élever des poulets… Paul a tout prévu… sauf les cinq cyclones qu’ils vont essuyer coup sur coup ! Que faire ? Renoncer ou se battre ? Après tout le paradis, ça se mérite !

Source : J’ai Lu

Posté par Jean dans Insularité, Livres, Récit, Robinsonnade | Pas encore de commentaires »

15-03-2017

Ascanio Condivi : L’Œuvre littéraire de Michel-Ange

LXII. — Dès sa jeunesse, Michel-Ange s’était adonné, non seulement à la sculpture et à la peinture, mais encore à tout ce qui se rattache à ces arts. Il s’y livrait si studieusement qu’il finit par s’isoler longtemps du commerce des hommes, ne pratiquant que le moins d’amis possible. Les uns, par là, le jugèrent orgueilleux, les autres bizarre et fantasque. Aucun de ces vices n’était sien ; mais, comme on l’a vu chez des hommes supérieurs, l’amour de la vertu et le continuel exercice des arts valeureux le faisaient solitaire et se complaire si bien dans son isolement que la compagnie des hommes, non seulement ne le contentait pas, mais lui déplaisait même, comme si elle eût troublé sa méditation. Il n’était jamais moins seul que lorsqu’il était solitaire, ainsi qu’accoutumait de dire le grand Scipion.

Posté par Jean dans Extrait | Pas encore de commentaires »

10-03-2017

Caroline Alexander : Les survivants de l’Antarctique – 1998

64-128Voici la stupéfiante histoire d’une aventure unique : celle qui par un froid battu par des vents titanesques, mena, durant dix-sept mois, de décembre 1914 à mai 1916, les hommes de l’expédition Shackleton à abandonner leur bateau aux glaces de l’Antarctique qui l’avaient emprisonné, à tenter leur chance sur des canots, puis à dériver en mer de Weddell sur des milliers de kilomètres de glace, en quête de leur survie.

Une histoire de vie et de mort, d’astuce et de courage, superbement contée par Caroline Alexander et illustrée des saisissantes photographies originales de Frank Hurley, irremplaçable portraitiste du terrible voyage. (3/12/1998)

Posté par Jean dans Livres, Récit | Pas encore de commentaires »

08-03-2017

Evidence

IMG_3278

Posté par Jean dans Note de lecture | Pas encore de commentaires »

06-03-2017

José-Louis Luiz Poveda : retrouvé mort chez lui depuis plus d’un an

Le corps de Jose-Louis, un homme de 68 ans, a été retrouvé jeudi mort à son domicile, de Mantes-la-Jolie, Yvelines. Les policiers ont découvert son corps en état de momification. Ils étaient accompagnés d’un huissier de justice envoyé par la bailleur face aux loyers impayés par le locataire.

D’après le courrier accumulé dans la boitre à lettres depuis janvier 2016, l’homme serait mort depuis plus d’un an. Selon les témoignages, l’homme était apprécié de tous ses voisins, pas assez malheureusement pour que l’un d’eux ne s’étonne de son silence durant douze mois.

Additif : José-Louis a été inhumé le mardi 18 mars dans le cimetière de Mantes-la-Jolie près de sa mère. Mis à part les employés funéraires personne ne l’a acompagné. Fils unique il vivait dans la solitude après le décès de sa mère en 2009.

Posté par Jean dans Actualité, Mort | Pas encore de commentaires »

03-03-2017

Trois naufrages pour trois îles – 1998

64-127 TroisNaufragesCe recueil publie les récits authentiques, par ceux qui les ont subis, de trois naufrages qui se sont produits au 19ème siècle sur les côtes des îles australes françaises :
- l’Aventure à Crozet (William Lesquin) en 1825
- la Favorite à Kerguelen (John Nunn) en 1825
- le Strathmore à Crozet (Ian Church) en 1875

 

 

 

 

Posté par Jean dans Insularité, Livres | Pas encore de commentaires »

01-03-2017

David Foenkinos : La Tête de l’empoi

J’ai cosulté mon téléphone: je n’avais aucun message. C’est à cela que servent les téléphones portables, à se rendre compte que personne ne pense à vous. Avant, on pouvait rêver que quelqu’un cherchait à vous joindre, à vous parler, à vous aimer. Nous vivons maintenant avec cet objet qui matérialise notre solitude…

Posté par Jean dans Extrait | Pas encore de commentaires »

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...