Ismaïl Kadaré : L’hiver de la grande solitude

5 novembre 2010

Livres

57338kadar.jpgPour la première fois de son œuvre, Ismail Kadaré aborde, en 1969, un pan capital de l’histoire contemporaine de son pays : le schisme survenu en 1960-1961 au sein du monde communiste avec, d’un côté, Pékin et Tirana, de l’autre le bloc soviétique « révisionniste ». Sa première version de L’Hiver de la grande solitude achevé en 1971, paraît au printemps de 1973, au moment où le régime déclenche une campagne contre les milieux intellectuels. Elle soulève un tollé. Éloigné de Tirana en 1975, Kadaré est frappé d’une interdiction de publier tout nouveau roman. Il propose alors une seconde version, augmentée, qui paraît en 1978, sous un titre plus sobre, Le Grand Hiver. Cette nouvelle mouture comporte des passages qui laissent penser que le peuple fait bloc derrière ses dirigeants. Ces passages disparaissent dans la version établie dans le présent volume laquelle constitue, grosso modo, un retour à la version originelle.
Le livre s’ouvre et se referme sur la même image d’une tempête qui malmène les antennes sur les toits, antennes par lesquelles le chant du monde atteint tous les foyers et que l’on redresse après la bourrasque comme si le vent de l’Histoire, en définitive, était impuissant à changer le cours de la vie, celle de l’homme éternel. Le succès de ce roman à sa parution en Occident tint pour partie au tableau général qu’il donnait de la sombre Olympe du monde communiste, une Olympe déchirée qui n’hésitait pas à faire couler le sang et à répandre la terreur.

À propos de Jean

Ceci est "un blog" de bonne foi, lecteur. Il t'avertit dès l'entrée que je ne me suis proposé aucune fin, que domestique et privée. Montaigne.

Voir tous les articles de Jean

Biologie |
module externe et indépenda... |
dorothee |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ASTRONOMIE?...C'est Quoi?
| insectes de clemsc
| Stage Circonscription Orléa...