09-12-2009

Guy Marchand

Dans ma D.S., ma vieille D.S.
Qu’est plus de la première jeunesse
Je commence vers les minuits
Jusqu’à sept heures sept heures et demie
Y a une photo près du volant
Une vieille dame et un p’tit enfant
Y a prière de ne pas fumer
De n’pas sortir du mauvais côté
Y a une médaille de saint Christophe
Pour éviter les catastrophes
Une carte postale de Tahiti
Un indicateur de Paris
C’est dans cette caisse que j’gagne ma vie
On serre les fesses quand je conduis
Je fais le taxi de nuit

Je prends les gens qui rient qui pleurent
Qui défilent dans l’rétroviseur
Les travelos qui perdent leurs bas
Les messieurs qui s’en vont au bois
Les noirs qui s’marrent, les femmes qui s’barrent
Les gars qui boivent dans tous les bars
Je les surveille du coin de l’œil
Pour pas qu’ils gerbent sur mes fauteuils
Je mets au lit tous les zombies
Ceux qui marchent seuls sous la pluie
Je fais le taxi de nuit

Un soir v’là qu’une fille un châssis
Belle comme un ange de paradis
Me donne une adresse à Neuilly
Et croise les g’noux dans mon taxi
J’ai raté dix fois la première
J’ai même foutu la marche arrière
Quand dans l’rétro elle a souri
J’ai mis en codes tout ébloui
Mon cœur fit un bruit d’carrosserie
J’aurais même bouffé mon permis
Dans mon taxi de nuit

Vous qu’êtes comme une madone madame
Pour moi y a eu maldonne madame
J’ai glissé sur des peaux d’banane
Toute ma vie sur le macadam
Y a pas idée d’être aussi belle
C’est comme ça qu’la vie est cruelle
Ça fait mal à des vieux chiens comme moi
Qui se sentent encore plus seuls après ça
Est-ce qu’on vous l’a jamais dit
C’est pas bien d’être aussi jolie
Dans un taxi de nuit

Publié par Jean dans Chansons | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...