12-12-2008

Paul Auster : La Solitude du labyrinthe

L'image “http://medias.fluctuat.net/livres/32/3201-medium.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Je crois ; malgré tout, que chaque personne est seule, tout le temps. On vit seul. Les autres nous entourent mais on vit seul. Chacun est comme enfermé dans sa tête et pourtant nous ne sommes ce que nous sommes que grâce aux autres. Les autres nous « habitent ». Par « autre », il faut entendre la culture, la famille, les amis, etc. Parfois, on peut percer le mystère de l’autre, le pénétrer, mais c’est tellement rare. C’est l’amour, surtout, qui permet une telle rencontre. Il y a environ un an, j’ai retrouvé un vieux cahier du temps où j’étais étudiant. J’y prenais des notes, j’y enfermais des idées. Une citation m’a particulièrement troublée: « Le monde est dans ma tête. Mon corps est dans le monde. » J’avais dix-neuf ans et cela continue d’être ma philosophie.

Publié par Jean dans Livres | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...