07-03-2008

50) Guy Skornik : Il

Il habite dans le froid
Il n’a plus ni père ni mère
Il habite dans les bois
Il ne connaît que l’hiver
Il a treize ans aujourd’hui
Il n’a plus un seul ami je crois
Parfois il rêve la nuit
Parfois il coupe son bois

Oui mais il parle aux oiseaux
Au soleil et aux forêts
Oui mais il parle aux ruisseaux parfois
Quand le temps n’est pas trop froid

Il ne lit pas les journaux
Il connait cela par cœur déjà
Il n’écoute pas la radio
Il préfère couper son bois

Oui mais il parle aux oiseaux
Au soleil et aux forêts
Oui mais il parle aux ruisseaux parfois
Quand le temps n’est pas trop froid

Oui mais il parle aux oiseaux
Au soleil et aux forêts
Oui mais il parle aux ruisseaux parfois
Quand le temps n’est pas trop froid
La la la la …

Oui mais il parle aux oiseaux
Au soleil et aux forêts
Oui mais il parle aux ruisseaux parfois
Quand le temps n’est pas trop froid….

Publié par Jean dans Chansons | RSS 2.0

Une Réponse à “50) Guy Skornik : Il”

  1. Juan, ce texte est superbe, je crois qu’il avait aussi bien plu à Gerard Lenorman.
    Je vais réfléchir à la question du mois.
    Je te souhaite une belle journée.

    Je te souhaite aussi un très beau dimanche. Merci !

    (2008-03-30)

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...