31-01-2008

31 janvier :

Solitude : Jean de La Bruyère (1645-1696)

Tout notre mal vient de ne pouvoir être seuls : de là le jeu, le luxe, la dissipation, le vin, les femmes, l’ignorance, la médisance, l’envie, l’oubli de soi-même…

(Les Caractères ou Les Mœurs de ce siècle, 1688)

Liberté : Paul Eluard

Liberté

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom

Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom

Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désirs
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

1942 – Ce poème provient du recueil intitulé «  Poésie et vérité 42 « 

Publié par Jean dans Mots d'auteurs, Poésies | RSS 2.0

3 Réponses à “31 janvier :”

  1. elodie - 16 dit :

    j’adore paul Eluard!!!!

  2. gulu - 98 dit :

    coucou Jean, un petit passage nocturne, pour te faire un gros bizou, te demander comment tu vas, et pour te donner ma nouvelle adresse blog: http://gulu.mabulle.com/

    Je suis fatiguée…

    A très vite j’espere.
    très gros bizou
    Gulu

  3. véro - 62 dit :

    Bonjour Juan,
    Joli poème… ce poème nous laisse meme la liberté d’ecrire autre chose que « liberté ».
    Merci pour ce partage
    Amicalement
    Véro

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...