25-01-2008

44) Zero absolu : La Fuite

070910fuite.jpg
J’ai laissé ma femme mes enfants Je suis parti au mauvais vent J’avais attendu trop de temps J’ai pris un sac j’ai foutu l’camp
Je sais pas très bien c’que j’ai fait Je suis parti au vent mauvais J’me suis retrouvé sur un quai Un peu triste aussi un peu gai
J’ai recouvré ma liberté Ma solitude quelle drôle d’idée De toutes les belles qui m’ont plaqué C’est elle qui m’a le plus manqué
J’ai pris le premier train qui vient Je suis parti dans le lointain J’suis arrivé au p’tit matin Où ça ben je sais pas très bien
J’ai trouvé une quelconque brune J’lui racontai mon infortune Elle m’a laissé seul dans la brume Sans un sou avec un gros rhume
J’ai recouvré ma liberté Ma solitude quelle drôle d’idée De toutes les belles qui m’ont plaqué C’est elle qui m’a le plus manqué
Alors j’suis allé voir ailleurs Découvrir des mondes meilleurs Des éléphants roses qui d’ailleurs M’ont fait sentir comme un seigneur
Et j’me suis dit celle qui viendra C’est sûr elle me reconnaîtra Je suis tombé sur une nana Le crâne vide et un bandana
J’ai recouvré ma liberté Ma solitude quelle drôle d’idée De toutes les belles qui m’ont plaqué C’est elle qui m’a le plus manqué
J’ai été voir dans l’désespoir Si y avait vraiment que du noir J’ai fait le voyage dans l’entonnoir Station terminus dépotoir
J’y ai rencontré une suicidaire Belle comme un ange mais en enfer Elle m’a dit comme tu veux pépère Reste avec moi ou j’me fous en l’air
J’ai recouvré ma liberté Ma solitude quelle drôle d’idée De toutes les belles qui m’ont plaqué C’est elle qui m’a le plus manqué
C’en était fini des volages J’ai cherché l’amour quel mirage Avec une femme gentille et sage Qui a cru pouvoir me mettre en cage
J’ai donc pris mes jambes à mon cou Ma liberté en vaut le coup Tous les amours tous les bijoux Ne me mettront pas sous le joug
J’ai recouvré ma liberté Ma solitude quelle drôle d’idée De toutes les belles qui m’ont plaqué C’est elle qui m’a le plus manqué

Publié par Jean dans Chansons, Photos | RSS 2.0

10 Réponses à “44) Zero absolu : La Fuite”

  1. Juan, décidément, j’aime bien ton blog; aujourd’hui c’est cette chanson qui a ma préférence ,et surtout ce passage:

    « J’ai donc pris mes jambes à mon cou Ma liberté en vaut le coup Tous les amours tous les bijoux Ne me mettront pas sous le joug

    J’ai recouvré ma liberté Ma solitude quelle drôle d’idée De toutes les belles qui m’ont plaqué C’est elle qui m’a le plus manqué. »

    Je crois que je suis moi-même amie de la solitude,un peu à la façon d’Isabelle.
    Je te souhaite une belle journée.

  2. J’aime beaucoup ce texte, et je ne connaissais pas du tout cette chanson.
    Je me reconnais dans cet homme, car j’ai été pareille. J’ai connu l’amour, puis les souffrances qui vont avec.
    Et un matin, je me suis armée. J’ai décidé de ne plus souffrir. A défaut, j’ai fais souffrir les autres.
    J’ai aimé ma liberté plus que tout. J’ai eu des copains, dès qu’ils s’accrochaient je fuyais. Par peur.
    J’étais consciente de tout, mais c’était ma seule solution pour me protéger.
    Puis un jour, j’ai rencontré celui qui m’a fait changer…..

  3. Isabelle - 151 dit :

    Re-bonsoir,
    Mon avis est que dans cette civilisation du zapping, dès que quelque chose ne va pas avec son conjoint, l’un ou l’autre envoie tout valser. On n’arrondit plus les angles. On veut formater l’autre pour qu’il entre exactement dans notre désir, et, pire, on voudrait qu’il nous surprenne!…
    On veut ce sentiment de liberté totale, et l’autre quand on en a besoin…
    Bien sûr, chacun se dit prêt à comprendre, écouter, aider, aimer, soutenir… mais sommes nous toujours réellement prêt à lacher tout ce qui peut être positif dans la solitude, cette sensation de glisser dans le temps et dans l’espace sans s’occuper de qui que ce soit…
    C’est, je sais, parfaitement égoïste… et s’accorder des grands moments d’indépendance et de solitude dans un couple me parait, pour moi, essentiel….
    Ce n’est que mon petit avis…suite à mon expérience en ce domaine.

  4. Cathy - 406 dit :

    rien … rien de rien…

  5. Juan dit :

    Mais c’est valable aussi pour les femmes : certaines passent tout à fait à côté des problèmes de leur conjoint…

    Mais qu’y-a-t’il qui fonctionne bien sur cette planète ?

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  6. Cathy - 403 dit :

    Bonsoir Jean

    J’approuve tout à fait ton deuxième com  » certains sont seuls parce que c’est la solution de facilité  » .

    Ils ont peurs d’un  » dérangement  » dans leurs habitudes et préfèrent donc rester avec leur solitude …et laisser l’autre avec ses questionnements et la souffrance qu’il en résulte . C’est comme ça ! Mais pour celle qui souffre, c’est dur!

  7. Juan dit :

    Bonjour Funseck !

    Tu écris mieux que moi ! Mais j’apprécie ta remarque ! Comment vas-tu ?

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  8. Juan dit :

    Bonsoir Isa !

    Est-ce que le problème de cet homme ce ne serait pas de ne voir chez les gens que l’apparence, ou du moins, de ne pas chercher à trop comprendre les autres…? Et surtout de s’en aller dès qu’il y a une effort à faire, pour soutenir une femme, par exemple. Voilà pourquoi j’ai retenu ce texte : certains sont seuls parce que c’est la solution de facilité. Parce qu’ils n’ont pas à assumer l’autre…

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  9. funseck - 04 dit :

    J’aime beaucoup votre écriture

  10. Isabelle - 150 dit :

    Bonjour,
    J’aime bien ce texte.
    C’est vrai qu’on est vite insatisfait… plus de ceci, moins de cela….
    On le voudrait sur mesure parfois….
    Quelle erreur….quelle erreur…..
    On vit dans des rêves plus beaux que la réalité, mais la réalité, elle, a le grand mérite d’être palpable…
    Sommes nous trop intolérents, trop exigeants….
    Sans doute, oui.

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...