18-12-2007

Omar Khayyam – Quatrains – IV

 

Si assuré et ferme que tu sois, ne cause071218grandecolere.jpg
de peine à personne ;
Que personne n’ait à subir le poids de ta colère.
Si le désir est en toi de la paix éternelle,
Souffre seul, sans que l’on puisse, ô victime,
te traiter de bourreau.

Publié par Jean dans Méditation | RSS 2.0

2 Réponses à “Omar Khayyam – Quatrains – IV”

  1. margo27 dit :

    Bonjour
    Mon association « J’attends donc je lis » propose de publier des textes courts, poèmes, quatrains et haïkus 5 fois par an. (Gratuitement, bien sûr !)
    Vous pouvez tenter votre chance avec vos propres textes à cette adresse:

    http://jattendsdoncjelis.unblog.fr/

    Cordialement
    Sabine, la présidente

    Dernière publication sur Les mains de Sabine : Une feuille, un livre

  2. bonjour jean!

    ce quatrain me colle à merveille!

    j’espère que tu vas bien? laisse toi du temps.
    pour les retrouvailles avec ta soeur, j’approuve.

    je t’embrasse!

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...