08-11-2007

La solitude – Brel , Brassens et Ferré

071108sol01.jpgBREL : …moi, dans l’instant où je joue, je suis aussi seul que dans le tour de chant.

BRASSENS : Ne t’inquiètes pas. De toute façon, tu es toujours seul partout, tout le temps. Et tu n’es pas le seul d’ailleurs !

BREL : Mais bien sûr ! Le type qui me dit qu’il n’est pas seul dans la vie, c’est qu’il est plus Belge que moi !

- Quoi que fassiez, vous êtes toujours seuls ? Est-ce à dire que, pour faire de grandes et belles choses il faut être seul et malheureux ?

FERRÉ : Ah oui ! Les seules choses valables se font dans la tristesse et la solitude. Je crois que l’art est une excroissance de la solitude. Les artistes sont seuls…

BREL : L’artiste c’est un brave homme totalement inadapté qui n’arrive qu’à dire publiquement ce qu’un type normal dit à sa bobonne le soir.

FERRÉ : Plutôt ce qu’un type normal pourrait dire à sa femme le soir.

BRASSENS : Quelquefois, il le dit mieux, quand même ! [rires]

BREL : Oui, mais l’artiste, c’est un timide, c’est un type qui n’ose pas aborder les choses  » de face  » comme on dit, et qui n’arrive qu’à dire publiquement ce qu’il devrait dire d’une manière courante dans la vie… Il est un peu orgueilleux aussi. C’est finalement très clinique, très médical, l’artiste. Cela dit, le pire c’est l’artiste qui n’est pas artiste, le timide qui ne pond pas son œuf. Alors là c’est effroyable, parce qu’on tombe carrément dans le cas clinique.

Publié par Jean dans Auteurs | RSS 2.0

6 Réponses à “La solitude – Brel , Brassens et Ferré”

  1. bonjour
    Je t’en ai laissé un avant hier aussi … en gros je disais que nous aussi nous changions et que peut etre qu’avec les évènements importants de notre vie, nous avions un autre regard.
    En ce moment nous vivons dans un monde composé de peur et de desespérance ou nous levons la tete pour essayer de la maintenir au dessus de l’eau . Tout est dur alors notre jugement est dur aussi …
    Je ne pense pas que ces 3 poètes avaient pris la grosse tete ( vu leur fin de vie ) mais qu’ils avaient plus, la notion du monde et des gens . Ils avaient peut etre les yeux plus grands ouverts . Ils étaient plus lucides que nous et peut etre que cela leur faisait peur … ( j’aime bien discuter avec toi )
    a + ( je fais un copié coller )

    Etrange mais il me semble que plus le temps passe plus les idées de ma jeunesse reprennent le dessus et font fit de l’expérience.

    Je reste persuadé que tout oeuvre ne peut durer dans le temps, que si son concepteur possédait certaines valeurs morales, même si par ailleurs il possède une très bonne technique.

  2. c’est étrange que tu ne répondes pas à mon deuxième message et cela ne ressemble pas au Jean que je connaissais ?

    Quel message ? Tu en as laissé qu’un le 8 septembre ! Je vais chercher dans mes courriels ! A+

  3. fantomette - 570 dit :

     » FERRÉ : Ah oui ! Les seules choses valables se font dans la tristesse et la solitude. Je crois que l’art est une excroissance de la solitude.  »
    ==========
    je trouve cette remarque très très juste !
    je me demandais pourquoi j’avais tant d’idées et de phrases dans la tête lorsque j’étais très triste et très seule .
    Et puis on peut etre très seule en étant très entourée !
    Bises à toi
    Cathy

    Comme le temps  » internetaire  » n’est pas le même que le notre, trois mois semblent, une année et un an trois ! J’ai l’impression de ne pas avoir discuté avec toi depuis une éternité ! Aujourd’hui cet article je ne le mettrais plus en ligne. Il me semble que Brel, Ferré et Brassens avaient à la fin un peu la grosse tête !

    Je me souviens avoir entendu cette remarque : la culture ne se développe vraiment que sous les dictatures (sous entendu je pense : parce qu’il n’y avait pas d’autre moyen d’expression ? )

  4. michou - 02 dit :

    J’aime beaucoup brel
    Ses chansons m’inspirent

  5. pain d'épices - 12 dit :

     » L’artiste c’est un brave homme totalement inadapté qui n’arrive qu’à dire publiquement ce qu’un type normal dit à sa bobonne le soir. »: Juan, j’aime bien la définition de l’artiste par Brel, mais bobonne, c’est un terme tellement péjoratif, on devrait le supprimer du dictionnaire !!

    Bonsoir pain d'épices !

    J'ai parfois l'impression que Brel était assez content de lui-même et cette image je ne l'aime pas. Le mot bobonne ne donne pas une bonne image de celui qui l'utilise.

    Bine souvent l'homme ne soir ne dit pas grand chose à sa compagne.

  6. c’est encore moi! juste un petit mot pour te demander si tu as vu que dans les kiosques, en ce moment, est paru un magazine spécial dossier sur la solitude? Je l’ai feuilleté, et il paraît bien interessant. Ils donnent des textes d’écrivains célèbres sur la solitude, en font une petite étude…. Je ne me rappelle plus du nom du magazine, malheureusement. La couverture est bleue je crois, avec ecrit bien en vue « solitude » dessus….. Voila, je voulais te tenir au courant, je pense que cela peut t’interesser!!!!

    Gros bizoux Jean!! Et bonne soirée!! moi je fais le taxi pour mon petit frère ce soir
    Gulu

    Merci Gulu ! J'irai voir ça demain, parce qu'effectivement ça m'interesse. Je te tiendrai au courant.

    Le petit frère sort et il faut le conduire et aller le rechercher. Le portable c'est bien pratique dans ce cas là.

    Bisous Gulu !

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...