26-09-2007

87) Red : Dépaysement

Je n’entend plus le chant des cigales
Tout est néant… tout est silence
Les parfums et les sons familiers
Ne caressent plus mon cœur et mes sens
Je n’entend plus le chant des cigales

Je ne veux point me réconcilier
Avec le soleil et les étoiles
Qui prétendaient avoir oublié
De m’envoyer leurs lumières banales
Je ne veux point me réconcilier

Seule dans une ville si froide et si vide
Seule dans la vie… plus seule que jamais
Dans le noir je tombe et je me relève
Astres, voulez-vous vous rallumer
Pour éclairer mes nuits froides et vides!

Voix criardes qui m’empêchent de dormir,
Laissez-moi plonger dans un sommeil
Si calme, si profond et sans rêves!
Tu peux disparaître vieux soleil
Reposes-toi et laisse-moi m’endormir!

Red Planet

Publié par Jean dans Poésies | RSS 2.0

11 Réponses à “87) Red : Dépaysement”

1 2
  1. Juan dit :

    Merci Gulu !

    Bisous !

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

1 2

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...