24-09-2007

Solitude (6) : vaincre la maudite de l’intérieur

Mais il n’y a pas de solution au problème de la solitude qui ne passe par une prise de conscience de cette solitude, une évaluation du vécu et une prise en charge de l’individu par lui-même.

Pour la plupart, la solution se trouve surtout dans l’attitude qu’il faut modifier. Les autres ne peuvent pas grand-chose. Il ne faut pas attendre le salut des circonstances non plus. La plupart des êtres ont secrètement la pensée qu’il va enfin se produire quelque chose dans leur vie. Mais, le plus souvent, c’est une excuse qu’on se donne. On a peur d’essuyer un refus; peur de s’engager - les relations humaines, ça crée des obligations… C’est une excuse pour ne pas se regarder en face, pour éviter de dénouer les nœuds du psychisme. Encore une fois, c’est souvent une question d’attitude devant la vie.

Si vous êtes un solitaire malgré vous et que vous souhaitez remédier à cette situation, voici peut-être la meilleure recette : le projet. Souvent, on se laisse prendre par son travail ou par ses occupations et puis arrive le temps de s’appartenir et de partager et on se trouve pris au dépourvu. « Qu’est-ce que je fais maintenant ? » Les autres sont souvent déjà occupés… Et on se retrouve seul.

Une planification de la vie, de ses temps de loisirs en particulier, est nécessaire. Il faut parler aux autres, s’organiser. Il peut paraître simpliste d’entrer ainsi dans les détails. Mais une vie intéressante, ça s’organise. Peu en sont conscients, qui restent à attendre, comme si tout dépendait du hasard. Il faut faire pour soi ce qu’on ferait pour d’autres. Si vous deviez, par exemple, organiser la fin de semaine d’un ami de passage… Faites-en autant pour vous-même. Soyez votre meilleur(e) ami(e) : sortez-vous, divertissez-vous, présentez-vous des amis.

Il y a la compagnie des plantes et des animaux. Elle est réelle. Les plantes ont une présence, on peut même leur parler. Il n’y a de risque que si vous croyez qu’elles se mettent à répondre… La présence d’un animal peut aussi apporter un grand réconfort. Mais cela entraîne des obligations. Un dicton zen dit :

« Il faut toujours tenir ses promesses. Même celles qu’on a faites à son chien.« 

Pour certains, en finir avec la solitude devra passer par l’acceptation de soi : la prise de conscience de l’aspect positif en soi.

L’autodestruction est un lent processus de dévalorisation, de négation de soi-même, qui débouche sur une solitude de plus en plus grande. S’accepter avec ses imperfections. Et accepter les autres avec leurs imperfections. Si nous étions parfaits, nous ne serions pas ici. Il y a, en chacun de nous, cette blessure. Qu’il faut identifier. Avec laquelle il faut vivre. Le fait qu’il y a, en chacun de nous, un vide qui ne sera jamais comblé. Telle est la condition humaine. La recherche de l’impossible est vaine. Il vaut mieux s’accommoder de ce qui est possible. Tirer le meilleur parti du possible.

070924sol07.jpgParmi les moyens qu’on suggère pour surmonter la solitude, il en est un dont l’efficacité ne fait pas de doute : aider les autres à surmonter leur propre solitude. On peut toujours trouver plus isolé que soi. La solution à tant de problèmes personnels se trouve souvent dans la capacité de s’oublier pour s’occuper des autres.

Publié par Jean dans Feuilleton | RSS 2.0

4 Réponses à “Solitude (6) : vaincre la maudite de l’intérieur”

  1. Cathy - 425 dit :

    Ce texte est très bien fait ! « Sa meilleure amie est soi-même » . J’ai toujours pensé que ce n’est pas égoiste d’être égoiste avec soi-même…

  2. merki Jean,
    eh pis tu sais, tes textes, moi, ils m’aident pas mal. Bien sur, il y en a dans lesquels je me reconnais plus que d’autres, mais c’est toujours tres interessant de venir lire ce que tu proposes.
    Merci de penser a moi demain, faudra m’envoyer des ondes positives pour ne pas farfouiller et pour ne pas dire trop de betises, mais bon.. je pense que cela va aller!!!
    Biz Jean

  3. Juan dit :

    Bonjour Audrey-Laure !

    Je suis content de te retrouver. Je crois effectivement qu’une majorité des bloggeurs est solitaire, mais aussi des déçue de la vie, s’ils sont en couple.

    J’aimerais que certains textes aident les lecteurs.

    Ce que je peux te conseiller c’est de t’interesser aux autres vraiment, quitte à faire des fiches si la personne te plaît beaucoup. Retiens ce qu’ils te disent, écoutent-les… ne perd rien. Toute personne aime l’intérêt sincère qu’on lui porte. Les gens viendront alors vers toi.

    Je penserai à toi demain.

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  4. Bonjour Jean, tu sais quoi, je suis venue tout a l’heure lire ton texte, je l’ai relu. Il m’a fait beaucoup d’effet, parce que justement en ce moment je suis dans une dynamique de « comment me sortir un peu de ma solitude », et je pensais m’inscrire a des activités de retour en France, comme le theatre et la musique. Et ton texte exprime tout ça, et je suis entierement d’accord avec tout ce qu’il dit. J’ai passé trop de temps a attendre qu’il se passe quelque chose dans ma vie avant de comprendre que si je veux qu’il se passe un truc, c’est a moi d’aller le chercher!!!
    Donc :) )
    Bon, la je stresse un peu pour demain mais tout va bien se passer, je ne me fais pas trop de soucis non plus.
    TU crois que tous les bloggueurs sont des solitaires?
    Moi j’en suis une en tout cas!! :)
    Je te fais de gros bizoux Jean, j’espere que tu vas bien, que tu as passé un bon we.
    BIZ
    Gulu

Laisser un commentaire