10-09-2007

Séquestrée japonaise

070910kenna2.jpgDans la préfecture de Niigata (nord-ouest du Japon), une jeune fille a disparu en novembre 1990, à l’âge de 9 ans, et n’a été retrouvée, par hasard, que fin janvier 2000, neuf ans et deux mois plus tard.
Entre-temps, elle n’a jamais quitté une chambre au second étage de la maison de son kidnappeur, un chômeur alors âgé de 37 ans.

La jeune recluse – dont l’identité n’a jamais été révélée – fut découverte par hasard par des ambulanciers venus chercher son « gardien » pour le placer en milieu hospitalier à la demande de sa mère, qui trouvait son comportement « étrange ». La mère du ravisseur a expliqué à la police qu’elle n’avait jamais soupçonné la présence de la jeune fille dans la maison.

Epuisée par le manque d’exercice et la malnutrition, la prisonnière, qui avait été battue et maltraitée au début de sa séquestration, était dans un état « très faible » au moment de sa libération. Sa mère mit d’ailleurs un certain temps à reconnaître celle qui n’était qu’une enfant lors de sa disparition.

La fillette avait été enlevée sur le chemin de l’école, à une cinquantaine de kilomètres de l’habitation du ravisseur.

Au lendemain de son arrestation, ce dernier, Nobuyuki Sato, fut hospitalisé pour troubles mentaux. Mais les experts jugèrent que qu’il était responsable de ses actes en dépit de troubles psychiques. Après avoir plaidé coupable, il a été condamné en juillet 2003 à quatorze ans de prison pour enlèvement de mineur et séquestration ayant entraîné des blessures.

Ce fait divers provoqua une émotion considérable au Japon. L’émotion de la découverte passée, l’affaire devint rapidement le procès de la police, accusée d’incompétence pour ne pas avoir interrogé, durant l’enquête, le ravisseur, pourtant inquiété pour une tentative d’enlèvement de mineur quelques années plus tôt.

Publié par Jean dans Prisonniers de la solitude | RSS 2.0

4 Réponses à “Séquestrée japonaise”

  1. Juan - 1416 dit :

    Oui, j’ai entendu pour les bébés congelés mais ça c’est plus dans la normalité. Jusuq’au 14e siècle un enfant était enterrré sous le pavage de la cuisine. Ainsi il restait dans la maison et la mère faisait son deuil plus facilement. Le congélateur est un avatar de la même démarche.

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  2. Cathy - 410 dit :

    Moi aussi ! Je croyais que c’était de l’histoire anciennne mais il semble que cela deviennne une « mode » ! c’est terrible ! Le monde tourne à l’envers ! As tu entendu aussi ce nombre incalculable de bébés que l’on « congèle » ?

  3. Juan - 1412 dit :

    Bonsoir Cathy !

    Je n’en sais pas plus, pour le moment ! J’ai eu des difficultés pour trouver ces infos. J’avais lu quelques lignes sur elle dans un livre. Plus je trouve de cas de ce genre je me demande combien il y en a actuellement dans le monde ?

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  4. Cathy - 409 dit :

    Bonsoir Jean

    ah ! voici l’article que je cherchais depuis ce matin ! Mais c’est terrible ! Et comment cette jeune femme va t-elle aujourd’hui ? As-tu des nouvelles ?

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...