07-09-2007

24) Lynda Lemay : Traité de solitude – 2006

J’ai pris ton stylo
J’ai pris un moment
J’ai mordu ma lèvre au sang
J’avais le cœur gros comme un firmament
Gros comme mes rêves d’avant
Penchée sur la page sans rature
Rédigée par la secrétaire
D’une firme aux 4 noms
Aux consonances étrangère
Penchée sur la ligne de signature
Le geste en suspension
L’encre levé prête à fuir
Une crampe dans le creux de la main
Et une autre dans les reins
Je savais plus mon nom
Découpé du tien
Étourdis par mon chagrin
Penchée sur cette feuille au allure de testament manigancé
Qu’on fait signer a de pauvre gens faible et dérouté
Je perdais la raison
Je cherchais la façon de te haïr
L’encre prête à tout salir
Le poignet crispé
J’ai relevé ma manche
Ma main moite était toute blanche
J’ai regardée le papier les phrases était flou
J’ai sentie flancher mes genoux
Fallait il que je signe a l’envers
Ce que j’avais signé a l’endroit
Une petite griffe en antidote
A celle du vieux contrat
Attendais ma goutte d’encre
Pareil comme on attend noël
L’impatience plein les semelles
J’ai levée les yeux
Jusqu’à dans tes yeux
Je t’ai fixée une bonne fois
Pour voir ce qui me restait espoir
J’ai mis ton stylo
Sur le papier rude
Le traitée de solitude
J’ai signée mon nom
A coté du tien
Je me suis forcée la main
Ta repris ton stylo
Puis ton document
C’était l’heure de se dire au revoir
Mais on savait plus trop comment
Ta pris ton manteau
Ta pris un moment
Ta mordu ta lèvre au sang
T’avais l’air émue
Comme les yeux dans l’eau
J’ai sûrement mal vu
sûrement

(extrait de l’album : Ma signature)

Publié par Jean dans Chansons | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...