29-08-2007

77) La Solitude (Slam) – Animal Dan

07082901.jpg

La solitude c’est la meilleure ou la pire des compagnes
Ni conseilleurs ni payeurs quand ton esprit bat la campagne
Tu peux aller te faire voir ailleurs sans personne qui t’accompagne
Trop de liberté c’est parfois le bagne
La solitude elle te fait funambule sans filet
Sur son fil il file en effet et c’est pas rien à s’enfiler
Chut superchut car l’artiste va se faufiler
Chut car une chute et ce serait la plus sûre et brute des plaies
Dure serait la chute sur les couperets des rochers effilés
Et roussi-rôti il se découperait comme tranches de faux-filet
Chut le silence le plus complet est demandé recommandé
Chut public adoré même si tu adorerais le voir se viander

Et aussi

La solitude c’est tous derrière tous derrière et toi devant
En avant toujours de l’avant à te sentir si vivant
C’est court et c’est tout c’est ni plus con ni plus savant
La bouche sèche et le souffle du vent
Qu’est-ce que tu crois mon vieux dans les mèches échevelées
On achève bien les cheveux un peu mon neveu un peu que je veux
On achève bien d’achever de prolonger les vieux
On achève bien des travaux on achète bien les travelos
Et tout ça c’est du kif-kif et tout ça c’est le même blot
Chut le silence est demandé dans les hostos dans les clandés
Chut public vie privée dans le silence des complets
Le silence des complots pas complètement démodé silence les agnelets

Et bien sûr

La solitude-cadeau cascades saccadées sac à idées et sac à dos
La solitude chouette choisie loin des banderoles et des badauds
Dans le voyage en solitaire coulée la barque pour Cythère
Et le solitaire seul y terre et pour s’entendre s’y taire
Seul il littère-rature et cherche les mots qui assurent
Que tu l’aies choisie pour femme et tu vis avec bien rangé
Ou que dès ta naissance et même bien avant, le mariage soit arrangé
Et qu’à ta connaissance t’aies pas une chance de rien pouvoir y changer
Parce qu’attention : prise de conscience = attention danger
Parce qu’attention : prise de distance = manger vache enragée engrangée
Qu’on vomit sur les jolis murs les commissures enjouées en grands jets
Chut cher public ordre public pas troubler pas déranger

Et c’est vrai la plus cool des détresses la plus full des maîtresses
Et alors et bien sûr et aussi la traîtresse et c’est tout

 

Publié par Jean dans Poésies | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...