28-08-2007

Ce que veulent les femmes, de Elizabeth Berg

07082905.jpgPour tout vous avouer, je suis sensible à toutes les marques d’amour entre les gens. Je sais bien que certains s’épanouissent dans la solitude, mais je me demande comment ils font. ça ne les gêne pas de savoir que la boîte de céréales ne sera vide que le jour où ils l’auront finie ? De rentrer dans la maison qui, au lieu des traces entre mêlées de la vie en commun, porte l’empreinte tranquille d’une existence solitaire ? J’ai les cheveux chatains, je suis droitière, et j’arrive à vriller ma langue. J’ai besoin de quelqu’un à qui donner de l’amour.

Il semble que la plupart des jeunes d’aujourd’hui sont tellement obnubilés par l’avenir qu’ils en oublient le présent. Et je crois qu’ils ont aussi peur du bonheur que la souffrance. Peur de dire qu’ils aiment, peur de prendre des risques, d’avouer qu’ils sont aussi sentimentaux et aussi assoiffés d’affection que tous ceux qui les ont précédés ou qui viendront après eux.

Publié par Jean dans Mots d'auteurs | RSS 2.0

25 Réponses à “Ce que veulent les femmes, de Elizabeth Berg”

1 2 3
  1. Eh bé ce sera avec grand plaisir de développer ces thèmes. Surtout qu’il y a tant à dire, et que le débat pourrait être enrichissant.

    Lorsque le temps sera là, je suis partante =)

  2. Juan dit :

    Les autres points que l’on pourrait développer : tout ce qui fausse les rapports homme femme. L’éducation donnée aux enfants celon les sexes, l’image que chaque sexe a de lui-même, la société qui exacerbe ces images et monte les sexes l’un contre l’autre, les religions, ….

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  3.  » J’aurais aimé developper certains autres points.  »

    Lesquels ?

  4. Juan dit :

    Je suis content que ma réponse te satisfasse, parce que j’aurais aimé développer certains autres points.

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  5. Bonjour Juan,

    Pfffiou je dois dire que ton analyse me laisse sans voix. Elle est tellement réelle, et fondée. Le constat est bien triste. Il audrait que tout le monde accepte de mettre du sien pour sauver les choses, mais hélas y aura toujours des abrutis qui ne voudront jamais.
    Pour l’amour, en ce moment je suis en train de lire le roman de F. Beigbeder « L’amour dure trois ans ». J’adore cet auteur pour sa vision nihiliste, pour sa manière de voir les choses, et de les dire, pour sa véracité. Ca fait peur d’ailleurs. Je sais désormais que l’amour étenel n’existe pas (sauf dans les contes CQFD).
    Chaque pays à son propre mode de vie. Chaque pays à ses propres lois, et ses propres règles. Et même si pour nous, leur loi parfois nous paraissent « inadmissible » pour eux, c’est normal. Il faudrait partir dans ses pays pour découvrir leur mode de vie, et avoir un autre regard que celui que l’on a.

    Je te rejoins sur le fait que rien n’ira en s’arrangeant.

    Sauve qui peut!!!

1 2 3

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...