23-08-2007

Anja

A Bayersried une petite bourgade de Bavière, une fillette a été découverte le 17 juin 2007, par deux scouts qui étaient sur le chemin de l’école. Elle vivait dans l’obscurité, se nourrissait de bouillies et ne connaissait que quatre mots: « mama », « hallo » (salut), « muh » (meuh) et « miezi » (minou).

Sa mère, Angela W., avait caché sa grossesse et était parvenue à faire passer la naissance inaperçue. Arrêtée par la police, elle est vite passée aux aveux. Elle a déclaré aux enquêteurs qu’elle aimait sa fille mais qu’elle était complètement dépassée par son travail d’agricultrice et qu’elle a toujours redouté que les services sociaux ne lui retirent la garde de sa fille. Elle est apparue comme soulagée: « la petite est plus en sécurité maintenant qu’avant. Ça devait finir comme ça un jour ou l’autre », aurait confié la mère indigne.

Anja, qui n’a ce prénom que depuis sa « libération » (avant elle n’avait tout simplement pas de prénom!), séjourne aujourd’hui dans un hôpital spécialisé pour enfants.

Publié par Jean dans Prisonniers de la solitude | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...