13-08-2007

Le coeur de Vincent

070813vangogh.jpgNu de Sien, une ancienne prostituée devenue la compagne de Vincent au grand dam de sa famille :  » Cet hiver, j’ai rencontré une femme enceinte, abandonnée par l’homme dont elle portait l’enfant dans son corps. [...] J’ai pris cette femme comme modèle et j’ai travaillé avec elle tout l’hiver. J’ai pu la sauver, grâce à Dieu, elle et son enfant, de faim et de froid, en partageant mon propre pain avec elle, écrit-il à son frère Théo. La vie a meurtri Sien, la souffrance et l’adversité l’ont marquée. [...] Quand la terre n’a pas été labourée, on ne peut rien en obtenir. Elle, elle a été labourée ; dès lors, je trouve en elle davantage que dans tout un lot de femmes qui n’ont pas été labourées « , écrit-il encore à l’artiste hollandais Anton Van Rappard. Le vocabulaire graphique de Vincent s’enrichit. Le modèle, objectivement une  » femme laide, fanée « , pose davantage pour son attitude que pour ses traits. Son compagnon, qui la juge pourtant belle à sa façon, trouve en elle  » exactement ce qu’il lui faut « , dit-il. Les dessins réalisés à La Haye possèdent ainsi des rendus francs et descriptifs, travail technique grâce auquel Van Gogh parvient à faire ressentir affliction et désespoir.

Publié par Jean dans Dessin | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...