13-08-2007

Khalil Gibran : Le Prophéte.

Certains m’ont tenu pour orgueilleux, grisé de ma propre solitude.
Et vous avez dit :  » Il s’entretient avec les arbres de la forêt, mais pas avec les hommes.
Il siège seul sur les cimes des collines et méprise notre ville. « 
Il est exact que j’ai grimpé les collines et arpenté des endroits écartés.
Comment vous découvrir sinon d’une grande hauteur et d’une vaste distance ?
Du reste, comment être vraiment proche, à moins d’être loin.

Publié par Jean dans Mots d'auteurs | RSS 2.0

5 Réponses à “Khalil Gibran : Le Prophéte.”

  1. Juan dit :

    Bonjour lili !

    Merci pour ce commentaire et l’adresse. J’irai voir. Je suis interessé par ce livre audio.

    Bonne journée

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  2. lili - 01 dit :

    j’ai adorée le prophète. je suis devenue plus…sage ou peut-être plus lucide. j’ai adorée et surtout mieux compris quand mon pére m’a offert un livre audio « la voix du prophete », ou le prophète est interprété par Pierre richard… ce texte est tout simplement magnifique.
    on peut en entendre de trop court extraits sur lavoixduprophete.com
    lili

  3. pasdevelours - 20 dit :

    euh… à vrai dire aucune idée. C’est en surfant sur le net que j’ai trouvé cette citation totalement par hasard !

  4. Jean dit :

    Bonsoir pasdevelours !

    Merci !

    Qui est-ce Eugène Coutier ?

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  5. pasdevelours 18 dit :

    une citation trouvée sur le net, je te l’envoie par ici  » pour connaître la valeur de la générosité, il faut avoir souffert de la froide indifférence des autres  » (Eugène Coutier)

    A

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...