12-08-2007

Marie Angélique Le Blanc – La fille sauvage de Songy

070813abandon.jpg

  1. 1712 : naissance dans la tribu indienne des Renards entre le lac Michigan et le Mississipi.

  2. 1718 : Elle est offerte comme butin de guerre à une française du Canada, Marie-Chalotte Charest, épouse de Augustin le Gardeur de Courtemanches. Ce dernier étant mort le 29 juin 1717. 

  3. 12 septembre 1720 : Elle embarque pour la France avec Mme Courtemanche et une petite esclave noire sur l’Aventurier, un morutier.

  4. 20 octobre 1720 : elle débarque à Marseille en pleine épidémie de peste.

  5. novembre 1721 : elle prend la fuite avec la petite noire. Elles vont vivre en forêt durant une décennie.

  6. septembre 1731 : à Songy (51 240 Marne) , elle est aperçue dans un pommier à manger des fruits. Le petite noire est abattue par un chasseur.

  7. Elle est capturée est amenée chez M. d’Epinoy le noble du village. Elle y est nettoyée.

  8. 30 octobre 1731 : elle est placée à l’hôpital municipale de Saint-Maur.

  9. décembre 1731 : Le Mercure de France lui consacre deux articles, faisant connaitre son histoire à Paris puis à l’Europe.

  10. 16 juin 1732 : elle est baptisée et reçoit les prénoms de Marie-Angélique Memmie et le patronyme Leblanc. on lui atribue alors entre 19 et 20 ans. 

  11. Elle est ensuite pensionnaire de couvents à Châlons où elle reçoit une éducation de jeune fille de l’époque et elle retrouve la parole.

  12. 1737 : Marie Opalinska, mère de Marie Leszcynska, l’épouse de Louis XV, écrit à sa fille en faveur de Marie-Angélique.

  13. 1744 : Louis (1703-4-2-1752) duc d’Orléans, fis du Régent, la visite et la prend sous sa protection. Il lui accorde une pension de 600 livres par an. C’est à cette époque qu’elle prend le voile à Paris.

  14. septembre 1747 : Elle rencontre le naturaliste Charles-Marie de La Condamnine.

  15. 1750 : elle est mentionnée dans le Journal des nouvelles catholiques appartenant aux Nouvelles Catholiques de la rue Saint-Anne à Paris.

  16. 1751-1752 : elle vit au couvent de Sainte-Perrine à Chaillot, jusqu’à la mort du duc d’Orléans.

  17. septembre 1755 : Elle rencontre chez Mme de Luynes, la reine de France.

  18. 1761 : Parution de L’Histoire d’une jeune fille sauvage trouvée dans les bois à l’âge de dix ans, par Mme Hecquet (peut-être La Condamnine)
  19. 15 décembre 1775 : Elle meurt. (d’autres sources donnent 1788)

  20. 28 janvier 2015 : parution chez Delourt d’une bande dessinée: Sauvage, inspirée de sa vie. 

Je remercie Anonyme qui m’a signalé un article paru dans un mensuel d’histoire. Une rapide recherche m’a permit de trouver qu’il était  » inspiré  » en partie des travaux de M. Jean-Paul Denise de Châlons qui n’y est pas cité en plus. Donc pour plus de détails voyez : http://www.feralchildren.com/en/pager.php?df=denise

Publié par Jean dans Prisonniers de la solitude | RSS 2.0

7 Réponses à “Marie Angélique Le Blanc – La fille sauvage de Songy”

  1. manueloni dit :

    Je pense que cette chronologie n est peut etre pas tout à fait correcte car : Madame de Courtemanches (Marie-Charlotte Charest) est morte en 1716 et qu elle s est rendu en France (entre 1714 et 1715 je n ai pas trouvé la date exacte) pour affaire à la place de son mari (c est donc peut etre là qu’aurait pu se trouver Marie angélique). Il faudrait vérifier si le morutier l’aventurier à été enregistré au port de Marseille à cette date qui est hors période de peste. Ou alors il s agit d une expédition ultérieure de 1925 date à laquelle le fils de Marie-Charlotte Charest s ‘set rendu en France.

    http://www.biographi.ca/fr/bio/le_gardeur_de_courtemanche_augustin_2F.html
    http://genealogiequebec.info/testphp/info.php?no=69177
    http://www.biographi.ca/fr/bio/martel_de_brouague_francois_3F.html

  2. Jean dit :

    Merci pour cette information. Je vais allé le voir !

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  3. pouillylandaise dit :

    Bonjour,

    Je me permets de vous informer que trois auteurs et un éditeur travaillent actuellement à une bande dessinée sur ce personnage avec l’aimable collaboration Serge Aroles et le magazine L’Histoire notamment.

    Si cela vous intéresse, voici le blog qui est consacré à la BD et regroupe de nombreuses informations : http://marieangelique.blogspot.com/

  4. Anonyme - 05 dit :

    Si vous cherchez sur Google au nom de l’auteur Serge Aroles, je pense que vous pouvez télécharger gratuitement quelques archives et chronologies de la vie de Marie-Angélique, désormais reconnue par les historiens comme un des très rares cas authentiques d’enfant sauvage (ce que n’était pas Victor de l’Aveyron, enfant autiste qui survivait en périphérie des villages).
    La solitude de Marie-Angélique s’est parée de son bonheur à vivre celle-ci en forêt…

    Merci je ne manquerai pas de suivre votre conseil.

  5. Anonyme - 04 dit :

    « Novembre 1721 : elle prend la fuite »… Pour où ?
    Précisons, sur ce forum où le thème de la solitude est si fort, qu’elle s’enfuit en forêt, où elle va survivre, enfant, durant une décennie.
    Marie-Angélique est l’unique enfant des forêts pour laquelle une telle survie puisse être authentifiée par les archives…

  6. Anonyme - 03 dit :

    Bonsoir. Non, l’article d’Historia n’est pas « inspiré » par les travaux de M. Denise, mais par la biographie très complète de Serge Aroles, qui reproduit nombre d’archives et qui est bien citée par cette revue. Qu’importe : l’important reste la vie de Marie-Angélique, qui est sans égale. Bonsoir

    Bonsoir !

    J’apprécie beaucoup cet intérêt pour mes petits articles. Je vais faire les rectifications.

    Avez-vous eu l’occasion de lire les travaux de M. Denise ? Avez-vous plus d’informations sur Angélique ?

  7. Anonyme - 06 dit :

    Non, vraiment, l’article de M. Denise fait 3 pages. La biographie de Serge Aroles, qui est chirurgien (ce n’est pas moi ! ceci n’est pas une publicité !) fait 400 pages, et elle lui a pris dix années de recherches. Ce pourquoi la revue Historia s’est adressée à lui (d’ailleurs, les archives reproduites sont marquées : collection Serge Aroles)

    Ok ! Merci de ces précisions ! J'aimerais savoir ! Savez-vous ce qu'il reste d'Angélique ? sa tombe ?

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...