26-07-2007

64) La solitude pesante – Nicolas Pavée

07070601.jpg

Oui nous sommes attachés par quelque silence
Venu des frontières arrachées de l’été
Où nous prenions jadis un verre à l’amitié
Sur un comptoir doré aux tournées du dimanche
 

Etait-ce le temps furtif de la réticence
Ou de la femme indifférente à la pitié
Qui désormais avait pour nous tout arrêté
Pour s’occuper de nos envies avec démence

Nous luttions galamment dans l’antre solitaire
Et vivions sans chercher la fille salutaire

Amicalement nous buvions tous le calice

A la santé des joies liées aux célibats
Nous errions dans les soirs comme la milice
Mais épiant en nos femmes joliment leurs ébats
.

 

 

Lons Le Saunier, le 28 février 1999 – Inédit

Publié par Jean dans Poésies | RSS 2.0

Une Réponse à “64) La solitude pesante – Nicolas Pavée”

  1. Nicolas Pavée - 01 dit :

    Bonjour à tous,

    je connais beaucoup ce poème puisque j’en suis l’auteur.
    Merci beaucoup de l’avoir choisi pour illustrer et compléter votre blog. Quand j’ai écrit « La solitude pesante », j’avais à peine 19 ans et je me passionnais déjà fortement pour l’art de la poésie.

    Amitié et longue vie à votre blog !

    Très cordialement.
    Nicolas Pavée.

    Merci pour ces précisions !

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...