25-07-2007

63) Evariste de Parny (1753 – 1814)

070725solitude02.bmp

Que le bonheur arrive lentement !
Que le bonheur s’éloigne avec vitesse !
Durant le cours de ma triste jeunesse,
Si j’ai vécu, ce ne fût qu’un moment.
Je suis punie de ce moment d’ivresse.
L’espoir qui trompe a toujours sa douceur,
Et dans nos maux du moins il nous console;
Mais loin de moi l’illusion s’envole,
Et l’espérance est morte dans mon coeur.
Ce coeur, hélas ! que le chagrin dévore,
Ce coeur malade et surchargé d’ennui,
Dans le passé veut ressaisir encore
De son bonheur la fugitive aurore,
Et dans tous les biens qu’il n’a plus aujourd’hui;
Mais du présent l’image trop fidèle
Me suit toujours dans ces rêves trompeurs,
Et sans pitié la vérité cruelle
Vient m’avertir de répandre des pleurs.
J’ai tout perdu, délire; jeunesse, jouissance
Transports brûlants, paisible volupté,
Douces erreurs, consolante espérance,
J’ai tout perdu : l’amour seul est resté.

Publié par Jean dans Poésies | RSS 2.0

19 Réponses à “63) Evariste de Parny (1753 – 1814)”

1 2
  1. Jean dit :

    Salut Gégé !

    Comme ça tu sais t’organiser une journée d’hiver en pleine été ! Pas mal !

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  2. Gégé 03 dit :

    Je te rends ton bonsoir un peu tard… Le chocolat chaud a une explication : après-midi passé sur l’eau avec cheveux au vent, mais froid parfois le vent! D’où l’envie irrésitible d’un chocolat chaud! Manquait plus que la couverture sur les genoux, le feu de cheminée crépitant à côté (hum, en appart’, c’est délicat…), et j’étais en plein mois de décembre!

  3. Jean dit :

    Bonjour Isabelle !

    Curieux comme un simple objet, un verre, devient un objet inconnu dès qu’on le regarde de très près.

    Est-ce la même chose pour les humains ?

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  4. Isabelle 47 dit :

    Ce rien, ne faut-il pas aller le chercher au fond de soi? Je sais bien…facile à dire….pas toujours à faire…
    Mais essayons!
    Non?

    Dernière publication sur Isabelle SZLACHTA, une âme d'artiste : Plonéis, un vernissage en musique

  5. Jean dit :

    Si ! Si, j’ai eu tout cela mais il m’a manqué un rien pour que je le vois…

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  6. Isabelle 45 dit :

    N’as-tu pas eu, Jean, la beauté offerte des paysages fabuleux qui t’entourent?
    N’as-tu pas eu les rayons du soleil?
    N’as-tu pas eu le chant tremblant d’un oiseau sur une branche?

    Dernière publication sur Isabelle SZLACHTA, une âme d'artiste : Plonéis, un vernissage en musique

  7. Jean dit :

    Bnsoir Gégé !

    Quel temps fait-il chez toi pour que tu en sois au chocolat chaud ?

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  8. Jean dit :

    On peut dire d’une journée qu’elle a été belle lorqu’elle ne vous a pas apportée trop de soucis. Mais lorsqu’elle ne vous a pas apportée de bonheur même tout petit qu’est-ce qu’elle a été ?

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  9. Isabelle 44 dit :

    Bonsoir Jean!
    Belle journée pour toi j’espère?

    Dernière publication sur Isabelle SZLACHTA, une âme d'artiste : Plonéis, un vernissage en musique

1 2

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...