17-07-2007

56) À maman – Jan Neruda – (1834-1891)

070717coucherdesoleil.jpg

Tu t’en es allée et dans notre chambrette
je vis maintenant tout seul -
oh mère, ma douce mère,
comment vas-tu là-bas, sous terre ?

Notre petite chambrette
semble vaste, terriblement vide.
Contre sa voûte se cognent
des pensées, des chauves-souris.
Je me tiens blotti près du lit
et mes lèvres tremblent.
Hors d’ici, loin dans le monde !
Chez nous, j’ai si froid !

Publié par Jean dans Poésies | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...