27-05-2007

39) Se pourrait-il ? – Valérie Catty

Se pourrait-ilcatty.jpg
que de ton regard
Jaillisse l’étincelle
Ce petit bout de toi
Qui m’offrirait l’envie ?
Je voudrais tant renaître
Dans ton miroir
Même aride, même flou
Juste un reflet, une lueur
Où déverser mes pleurs
Mais je ne suis que désert.

Se pourrait-il que de tes mains
Jaillisse l’écho même lointain ?
Une oasis,
Une ligne de vie enfin
Où déposer mon chagrin ?
Mais tu m’as donné le glaive
Et je ne suis que douleur.
Donne-moi la main
Et cheminons ensemble
Pour y trouver l’espoir
Même fragile, même fugace.
Me rassurerait.
Offre-moi la caresse
Celle qui saura taire mes angoisses
Et mon silence
Nimbé de solitude.
Offre moi les promesses
Pour que je puisse devenir.
Je ne suis que ton ombre
Et je meurs tout bas.
Je voudrais tant
Que tu éteignes les ombres
Si bleues, qu’elles me font mal.
J’entends gémir la poussière
Dans le creux de la vague.
J’espère et j’implore
En vain
Pour que tu m’offres l’espace
Ta chaleur, et le souffle qui me manque.
Manque, solitude, désir, absence :
Polyphonies de maux,
Gémissement vers les profondeurs
Et l’abîme.
Laisse-moi vivre au creux de ton âme
Juste un creux où me reposer,
Où vivre enfin.
Offre-moi ton amour,
Donne moi l’espérance
Du jour à naître.
Je m’épuise à rechercher
Un souffle qui n’existe pas,
Je voudrais me noyer
A l’aube de tes lèvres
Pour y puiser l’eau salée,
Ou juste une trêve
Même infime, même latente.
Berce-moi de tendresse,
Etreins-moi de baisers.
Laisse moi simplement t’aimer.

Publié par Jean dans Poésies | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...