13-04-2007

La Douleur, par Valérie

070412henry.jpg

Je sens mon coeur pris dans cet étau.  

Il s’emballe; la douleur, pourtant, n’est qu’un mot ?  

J’ai mal, mal à en crever, putain !  

Qui  a-t-il de plus douloureux que le chagrin !  

 Il y a des silences qui en disent longs, 

Sur ces maux imperceptibles et indicibles au fond, 

Je voudrais trouver un remède à la mélancolie. 

Et toute cette affliction, cette folie !  

Je n’arrive plus à respirer, 

A trouver encore ce souffle inné. 

Je ne sais plus le chemin du repos et du calme, 

Je suis perdue, c’est le drame !  

Comment errer, là, seule avec ce chagrin, 

Sans personne pour me tenir la main,

Ô douleur, endors-toi dans les fissures de mon coeur, 

Tais-toi un instant, tu me fais peur !

 http://www.viedecop.net

Elle utilise des mots très forts et ne fait pas de périphrase pour faire passer son message. Voir : le Plagia.

Publié par Jean dans Paroles de solitaires | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...