12-04-2007

15) Solitude – Wilfried

070411soleilcouchant.bmp
Petite fille apeurée
Dans une salle isolée
Contre ton gré
Ils t’ont enfermée
Tu as crié
Tu as hurlé
Avec tes poings, tu as frappé
Avec une seringue, ils t’ont shootée
Tes cris et tes coups ont cessé
Petite fille apeurée
Tu as fini par sombrer
Ton âme s’est évaporée
Dans un sommeil focalisé
De sentiments édulcorés
Ton sommeil a été troublé
Par une femme, tu as espéré
Pouvoir t’envolée
Mais la porte s’est refermée
Tu t’es remise à pleurer
Dans la salle isolée
Tes cris et tes pleurs m’ont touché
Petite fille apeurée.

Publié par Jean dans Poésies | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Chawki |
Une autre vision du monde |
Y'en A Marrrrrre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rednoize propaganda
| La vie d'une copropriété
| DES BOUTS DE NOUS...